Grégory Grand est la plume du Blog Virtuose2lavie.com. A 31 ans, il est aujourd’hui Coach et Formateur à l’École Française de PNL. Sa mission de Vie est d’émerveiller les autres de leurs propres richesses. En perpétuel apprentissage dans le développement personnel depuis plus de 16 ans, il fait en 2013 les aller-retours entre la France et les Etats-Unis afin de se faire personnellement former, coacher et superviser par Jack Canfield.

Gregory Grand

Est-il possible d’apaiser les tensions et de communiquer de manière saine et efficace avec son Ado ?

Voici une technique utilisée par les meilleurs communicants qui pourrait bien vous être utile face à votre ado… Vous allez tout comprendre.

famille sur article Gregory Grand

Ce que vous devez impérativement savoir pour mieux comprendre cette technique

Lorsque votre enfant vous parle, il vous parle avec ses mots. Et s’il emploie ce mot-là et pas un autre, ça n’est pas par hasard.

Car derrières ces mots, il y a des pensées. Vous serez d’accord avec moi pour considérer que quand quelqu’un s’exprime, il traduit des pensées par des phrases et donc des mots.

Or, derrière ces pensées, il y a des expériences de vie. Un ado pense comme il pense car ce sont les expériences qu’il a vécues depuis son enfance qui l’ont conduit à adopter ces raisonnements et ces pensées. Et ces expériences sont toujours vécues comme vraies par votre progéniture adorée.

Si votre fille vous dit : « je me trouve grosse », c’est qu’elle, elle VIT cela, elle le ressent vraiment. Peu importe que de votre point de vue elle dise n’importe quoi car vous la trouvez toute fine : cette fille-là vit sa vérité à elle.

Si votre garçon vous dit : « tu me fais chier », c’est que là encore, c’est ce qu’il VIT vraiment ;-). Peu importe que vous estimiez très important qu’il range sa chambre. Derrière les expériences de vie de vos ados, il y a des intensités émotionnelles plus ou moins fortes. À chaque situation de leur vie est associé un sentiment de plus ou moins grande intensité émotionnelle.

Ado avec casque et portable

La communication avec votre ado : une histoire d’émotions

Derrière les mots prononcés par vos petits génies, il y a des expériences de vie donc. Lorsqu’ils vous parlent, plus ils rentrent émotionnellement dans la description de leur expérience, plus ils sont en train de se connecter intérieurement à l’expérience qu’ils racontent.

Pour leur cerveau limbique (le cerveau des émotions), il n’y a aucune différence puisqu’il ne connaît que le temps présent : il ne connaît pas le passé ni le futur (c’est principalement le cortex qui s’occupe de cela). Et c’est pour traduire cette expérience émotionnelle (plus ou moins forte) que votre chéri(e) va utiliser un mot.

Derrière chaque phrase, derrière chaque mot de vos enfants, il y a donc toujours des formulations de ressentis, directement reliés à des épisodes émotionnels de leur vie. Par conséquent, lors qu’avec votre ado vous n’utilisez pas la reformulation, vous êtes en train de nier ce qu’il vit (ou a vécu) intérieurement.

Vous n’êtes pas en train de reconnaître QUI il est, vous ne le reconnaissez pas en tant que personne, puisqu’il existe avant tout (et nous aussi) à travers ses expériences et ses ressentis.

D’où l’importance, pour une bonne communication, de reformuler les mots utilisés par votre enfant. C’est là qu’intervient la reformulation.

 

communiquer avec votre ado

 

La technique de la Reformulation

Imaginez que votre fils ou votre fille vous dise : “j’ai l’impression que Sandrine ma copine ne m’aime pas vraiment”.

Lorsque vous lui répondez :”Bah ! mais non, elle t’aime bien, elle est juste préoccupée en ce moment c’est tout“, vous avez déjà manqué une première marche, importante dans la relation parents-enfants.

C’est l’étape de la prise en considération du sentiment de votre enfant. L’étape de l’accueil de ce que vit intérieurement votre ado qui vous parle.

Le fait de ne pas répéter le même mot coupe l’expérience à laquelle est associée le mot. Vous oubliez donc de reconnaître l’autre dans ce qu’il vit. Vous passez à côté de quelque chose. Vous ne partagez pas l’intensité émotionnelle du moment et, par suite, la communication ne passe pas.

Si votre ado vous raconte la journée extraordinaire qu’il a vécue hier, et que vous vous contentez de lui dire : « c’était une journée sympa donc ? », un décalage se crée. Car la journée n’était pas sympa, elle était EXTRAORDINAIRE. Comment faire une reformulation donc ?

Pour reformuler, reprenez très simplement les mots de la personne :“Ah oui ? Tu as l’impression qu’il ne t’aime pas ?” ou, pour reprendre l’exemple précédent : “Ah oui tu te trouves grosse ?”

Oui c’est exactement ça (généralement vous verrez votre enfant confirmer volontiers, sans s’apercevoir que vous avez simplement repris ses mots)

Et qu’est-ce qui te fait dire ça ?

De la sorte, vous aller aller chercher les éléments de fait qui justifient ce sentiment chez lui. Voilà pourquoi l’exercice de la reformulation est si puissant.

Car avec cette dernière, vous ne plaquez plus abruptement votre vision du monde, vos règles. Au contraire, vous les oubliez un instant, pour adopter celle de votre ado.

En faisant cela, vous lui montrez que vous recevez et comprenez ce qu’il ressent intérieurement : vous passez alors dans une relation constructive. Car plus un jeune se sent considéré, moins il sera sur la défensive. La reformulation marche particulièrement bien avec les jeunes enfants :”je veux une sucette !sucette Lollypop colorée

Plutôt que d’entrer en confrontation directe : “non, pas de sucette”, reformulez : “oui, je comprends que tu veuilles une sucette, je sais que tu les aimes. On va manger dans 5 minutes donc tu l’auras après le repas”.

Le simple fait d’ajouter “oui je comprends que tu veuilles une sucette” est très important et vous et vos enfants y gagnerez si vous commencez toujours par là, au lieu d’attaquer de front : “pas question !”.

En utilisant la reformulation, vous apportez de la reconnaissance et de la considération à ce que vos enfants vivent, et vous leur offrez ainsi une grande sécurité intérieure pour l’avenir.

 

Quelques exemples de phrases à utiliser pour reformuler plus facilement

Certaines phrases peuvent vous aider à introduire votre reformulation. N’en abusez tout de même pas, car vous courrez le risque de ne plus faire naturel.

Cependant, lors de discussions importantes et à certains moments clés, vous pourrez parfaitement utiliser le principe que nous avons vu, c’est-à-dire formuler correctement le point de vue de votre fils ou votre fille avant d’exposer le vôtre. Ceci à l’aide des formules suivantes :

« Donc si j’entends bien, ce que tu me demandes, c’est de ne plus …. »

« Ce que tu me dis c’est que tu aimerais plus de …, c’est ça ? »

« Ce que je comprends dans ce que tu me raconte c’est que ….. »

La reformulation permettra à votre ado de se sentir entendu et compris dans ses points de vue et émotions. Essayez !

Pour en savoir plus sur les techniques de communication constructives et efficaces, je vous invite vraiment à vous inscrire sur le Blog de Grégory.

Cliquez ici pour visiter Virtuose De la Vie le Blog de Grégory

Vous recevrez gratuitement des extraits de sa méthode consacrée à la Communication efficace, vraiment très complète. Allez-y, qualité garantie ! Visitez Virtuose de la Vie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 4 954 time, 1 visit today)

13 Replies to “Comment mieux communiquer avec votre Ado grâce à cette technique efficace”

  1. Merci Marie-Do et Greg pour ce super article. :smile:

    Celui ci va me permettre de mieux discuter a mon loulou….

    Bisous .

    1. Coucou Marjorie,

      Tout le plaisir est pour moi.

      Je suis content que tu puisses y trouver quelques clés pour améliorer
      les rapports avec ton fils !

      Tu vas pouvoir faire une application immédiate et concrète pour voir
      ce que ça donne.

      Viens nous faire un petit retour si tu en as envie d’ici quelques jours !

      Belle journée à toi.

      Amitiés,

      Grégory
      Grégory @ Virtuose de la Vie Article récents ..Que faire quand le succès est long à venir ? Les conseils de Jack Canfield My Profile

  2. Bonjour Gregory et Marie-Do

    Cet article a bien complété les conseils de Mariedo.
    Je ne savais pas ce qu’était la Pnl, je viens de le
    découvrir même si j’ai pas tout compris ;)

  3. Bonjour à tous les 2,

    En suivant Grégory je trouve …Marie-Do…pour les ados!

    Elle est très efficace cette technique, et elle demande qu’on s’y entraîne, même avec les amis, le conjoint etc!!!!

    Important de préciser qu’elle est à utiliser dans des situations où la charge émotionnelle est significative…et non à tout bout’d’champ! Lol

    Et pas toujours simple de prendre de la distance devant un “tu m’fais chier!” sans entrer dans l’émotion soi-même!

    D’ailleurs, la première chose ici qui me vient c’est “Tu ne me parles pas comme ça!” Parce que je suis touchée, peinée puis en colère, liée au manque de respect. Ensuite je reviens sur ce qui s’est passé, avec la reconnaissance de l’état émotionnel de l’enfant : “je suis désolée qu’on se soit mal parlés tous les 2…on dirait que je t’ai mis très en colère tout à l’heure…” permet d’ouvrir une discussion…

    Qu’en pensez-vous?

    Belle journée à vous 2

    Cathy
    Cathy Article récents ..Comment se faire obéir…Etes-vous sûr de poser la bonne question? My Profile

    1. Coucou Cathy,

      Tu as raison, il est LOIN d’être simple d’arrive à prendre instantanément de la distance avec la
      phrase un peu “missile à tête chercheuse” lancée par un Ado, un ami, notre conjoint(e), …

      C’est là qu’on comprend véritablement à quel point la communication est, je dirais à 90% une
      affaire d’émotion !

      Mais justement, en s’entrainement petit à petit à reformuler de plus en plus, on acquiert un nouveau réflexe qui permet justement d’être moins “engagé” émotionnellement dans la discussion, puisqu’on adopte le point de vue de l’autre l’espace d’un instant.

      C’est très bien que tu fasses la démarche de revenir ensuite pour ouvrir une discussion. Ce que tu peux également faire, juste après t’être excusé, c’est aussi lui exprimer ce que TOI tu as ressenti. Par exemple :

      “Je m’excuse pour tout à l’heure. Quand tu m’as répondu comme tu as fait, je me suis senti …. (triste, peinée, en colère, etc…).

      Un bon moyen pour formuler ses besoins et ce qu’on ressent est d’utiliser la Grammaire relationnelle que je décris dans ma méthode sur la communication (je me fais un peu de pub ;-) mais ce sont des choses importantes qui nécessitent des explications plus fournies !).

      En tout cas, Bravo à toi d’être dans cette démarche constructive et dans la volonté de soigner la relation, même quand ça “a pété” !

      Bien amicalement,

      Grégory
      Grégory Article récents ..Pourquoi vous devriez vous méfier du nouveau pour votre développement personnel My Profile

  4. Ravie d’avoir découvert Greg et son blog.
    Merci Mariedo pour cette belle dècouverte.

  5. Coucou Greg,

    C’est moi qui te remercie de partager ton experience
    avec nous. Tes precieux conseils vont aider plus d’un parent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.