L’année de mes 17 ans, j’ai participé à un voyage scolaire en Roumanie. J’étais loin de m’imaginer tout ce qui allait m’arriver et tout ce que j’allais découvrir. Ce voyage allait me marquer à vie. C’est ce que je vais vous raconter.

*******************************

Après avoir traversé l’Autriche et la Hongrie pendant 2 jours, nous arrivons enfin à la frontière roumaine. La chauffeuse du car, d’une voix pas très tranquille, passe cette annonce :

Nous arrivons à la frontière roumaine, je vous demande de rester calme. Des douaniers vont monter dans le bus, s’ils vous posent des questions, répondez-y tranquillement, pas d’humour dans vos réponses s’il vous plait, car j’en connais certains qui seraient tentés.

Cette annonce jeta un froid dans le bus. D’autant plus qu’en regardant par la fenêtre, on apercevait des miradors dans lesquels des soldats visaient le bus avec leurs fusils à lunettes depuis des meurtrières.

frontière roumaine voyage  scolaire

Nous avions beau avoir préparé notre voyage et bossé avec notre professeur d’histoire sur la Roumanie, nous venions d’avoir notre premier aperçu du pays dirigé par Nicolas Ceaucescu , le dictateur roumain.”

Le bus s’arrêta. Plusieurs douaniers armés montèrent dans le bus, fusils pointés sur chacun d’entre nous, en nous demandant nos papiers d’identités et nos visas. Ils nous dévisageaient des pieds à la tête. Quand ce fut mon tour, j’étais tétanisée, je suis même devenue toute rouge comme si j’avais quelque chose à me reprocher. Autant vous dire que personne ne bronchait. Il aurait fallu prendre une photo, car une quarantaine d’ados aussi calmes, ça ne se voit pas souvent, c’est même “collector”.

Une fois les vérifications administratives effectuées, et le bus fouillé de fond en comble, le chef de la douane nous informa que si nous voulions dépenser de l’argent en Roumanie, il fallait changer nos “francs” en “lei ” dans le poste de douane. Il nous conseilla aussi de tout dépenser, car lors de notre retour, il était impossible de faire l’inverse, changer nos “lei” restant en “francs”. En bon ado qui se respecte, on ne voyait pas de problème, on comptait bien tout dépenser dans les magasins. Là encore, on était loin de se douter de ce qu’on allait découvrir.

Paysage roumain voyage scolaire

Nous sommes donc repartis pour rejoindre notre hôtel. Le paysage défilait devant nos yeux. Des paysages verdoyants magnifiques mais aussi malheureusement des petits villages tristes et gris, des enfants jouant au bord des routes dans des vêtements sales, des maisons d’un autre âge, des tracteurs, des carrioles tirées par des ânes, des voitures toutes de la même marque “Lada”. Nous avions l’impression de voyager dans une autre époque.

Rien à voir avec le voyage scolaire qu’avaient fait deux de mes fils lors de leur séjour scolaire au Puy du Fou. Ils avaient eu la chance de visiter des châteaux comme celui de Chambord et d’y faire des ateliers. Bien que les jardins ne soient pas trop leur truc, ils se sont quand même extasiés devant les jardins du Château de Chaumont et m’ont ramené de belles photos. Ce qui les a le plus impressionnés, c’est de découvrir les 40 machines fabriquées par Léonard de Vinci et exposées au Manoir du Clos de Lucé sa dernière demeure. Et point culminant du voyage, une journée découverte libre du parc du Puy du Fou avec ses spectacles, ses villages reconstitués qui leur ont permis de voyager dans le temps, son spectacle nocturne. 

Puy  du Fou voyage scolaire

 

Leur voyage dans le temps était bien différent du mien.”

Revenons à mon voyage. Nous sommes enfin arrivés à notre hôtel. Nous étions très étonnés car on s’attendait à tout après avoir découvert la pauvreté de ce pays, mais nous découvrions un charmant petit hôtel.

“Nous avons su après, que les autorités voulant faire bonne figure auprès du gouvernement français, avaient l’habitude de réserver les meilleurs logements à leurs visiteurs étrangers, même s’il s’agissait d’un groupe d’adolescents en voyage scolaire”.

Nous étions en train de nous installer dans nos chambres, quand soudain des appels, des personnes criant “francezul, francezul” (les français, les français) attirèrent notre attention. On se précipita à la fenêtre pour découvrir une cinquantaine de personnes, voire plus, amassées derrière la grille de l’hôtel.

Mais que se passait-il ?

(la partie 2 de cet article sera publié dans les prochain jours )

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 582 time, 1 visit today)

8 Replies to “Un voyage scolaire flippant et marquant”

  1. Le premier voyage scolaire important et long a surtout été pour chacun la découverte de la liberté d’être loin des parents de faire comme on veut et pour mes filles l’échange d’un baiser avec le premier petit copain
    Mais même s’ils fanfaronnaient il y avait un petit serrement au départ et pour moi un énorme vide et de l’angoisse
    Alors je leur glissait dans leur valise une lettre qu’ils découvriraient le soir quelques unes de leur friandises préférées et un petit cadeau ou un petit billet
    Un peu mère poule ? Oui beaucoup ! Mais ils adoraient
    Et me remerciaent et gardent encore aujourd’hui un souvenir génial de leurs voyages scolaires

    1. Annick,

      Ça c’est de la mère poule de compétition. Et grâce à toi, ils s’en rappelleront toujours.

  2. Bonjour,

    Un article qui donne envie de connaitre la suite, j’aime les articles ou les gens se livrent et ne donnent pas simplement des conseils.

    1. Merci Sophie, je suis en train d’écrire la suite, il sera pubié fin de semaine. C’est vrai ça me fait toujours drôle de me raconter.

  3. Bonjour Marie-Dominique

    Article intéressant. Je suis curieux de connaitre la suite de ton périple. Je suis allé moi même en Roumanie pendant cette période. C’est vrai que cela m’a marqué aussi.

    1. Bonjour Philippe

      Cela faisait longtemps. Bon retour sur le blog. Je suis en train d’écrire la suite qui paraîtra cette semaine.
      Marie-Do

  4. J’attends la suite avec impatience. C’est sûr que cela n’a rien à voir avec le Puy du Fou, j’y suis allée, un très chouette moment que l’on a partagé en famille

    1. Bonjour Véronique,

      C’est vrai que pas de comparaison possibles, le Puy du Fou a été aussi pour ma famille une superbe expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.