Ce moment quelque peu gênant est arrivé ? La question de la sexualité et de la contraception doit être abordée? Que cela vienne de lui directement ou de vous, étrangement, ce sujet est encore tabou dans notre société. En effet, ce sujet primordial doit pourtant être abordé afin de s’assurer que son enfant soit capable de se protéger et de connaitre toutes ses options.

Pourquoi est-ce important d’en parler ?

À l’adolescence, il va commencer à vivre ses premiers émois amoureux et ses hormones vont aussi commencer à le pousser à se poser plein de questions. Rappelez-vous à leur âge ! De plus avec internet et l’accès à toutes les informations que l’on souhaite, dont beaucoup de fausse, il pourrait être perdu et ne pas savoir dénouer le vrai du faux. C’est là que vous, parents, entrez en scène !

Si vous n’abordez pas le sujet, il pourrait bien y avoir de graves conséquences pour son avenir notamment en attrapant une maladie sexuellement transmissible ou en vivant une grossesse involontaire.

 

parle d

Quel est le bon moment ?

Évidemment, il est inutile de commencer à parler de contraception si l’adolescent n’a encore manifesté aucun intérêt sur le sujet où s’il n’est pas encore tombé amoureux. Évitez de forcer votre ado à en parler s’il ne le souhaite pas, il risque de se braquer et de refuser le sujet lorsqu’il en aura vraiment besoin. Comme pour toutes les étapes de sa vie un lien de confiance doit se créer et vous devez pouvoir aussi vous avouer qu’il est en âge d’avoir une vie sexuelle. Oui, pas facile de voir son enfant grandir et d’accepter que ce n’est plus un bébé ! (Il sera toujours notre bébé pour nous).

Comment en parler efficacement ?

Plusieurs sujets doivent être abordés pour que l’adolescent soit prêt à avoir une vie sexuelle épanouie. Il doit avant tout comprendre que les vidéos pornographiques ne reflètent pas la réalité. De même, il doit comprendre le principe de consentement et cela ne vaut pas que pour les garçons !

La conversation doit ensuite s’ouvrir sur la contraception et votre rôle est de faire de la prévention notamment en lui expliquant les risques d’un rapport non protégé. Si l’adolescent a des questions, il ne faut pas hésiter à lui répondre sincèrement. Pour l’aider, le parent peut éventuellement lui acheter ses premiers préservatifs et/ou lui expliquer qu’il existe des professionnels avec lesquels il peut échanger librement et en toute confidentialité dans le cas où il ne souhaite pas en parler avec vous.

 

pa

Quels conseils ?

Lorsque le moment sera venu (ne vous cachez pas les yeux en lisant ça), si l’adolescent est mal à l’aise à l’idée de devoir aller au supermarché ou à la pharmacie acheter de quoi se protéger, conseillez-lui de se rendre sur des sites pharmaceutiques spécialisés qui proposent des préservatifs en ligne, tout sera fait donc plus discrètement. De même, d’autres contraceptions sont aussi à sa disposition en fonction de ses envies et choix. Bien entendu, c’est plus simple avec les garçons (petits chanceux). Pour les filles, il existe différents moyens de se protéger de grossesses non désirées et vous pouvez lui parler de toutes ses possibilités, proposez-lui, lorsqu’elle aura l’âge de prendre un rendez-vous chez un gynécologue ou chez une sage-femme afin de se faire conseiller un mode de contraception et se faire présenter toutes ses options par un/une professionnel-le.

Montrez-lui que vous êtes ouverts à la discussion mais sans lui poser des questions indiscrètes, éventuellement si votre ado est plus ouvert pour parler avec la mère ou le père, laissez-lui le choix d’aller vers qui il souhaite, quitte à en parler entre vous ensuite. Le but d’un parent est justement de lui donner les clés pour se protéger en lui faisant comprendre qu’il n’a pas à avoir honte d’en parler et de se protéger correctement.

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 40 time, 3 visit today)

2 Replies to “Comment parler de contraception avec son ado ?”

  1. Merci Marie pour cet article. Enfin quelqu’un qui aborde le sujet de la contraception pour les ados. Je vais faire lire cet article à mes filles.

    1. Mylène,
      C’est vrai que c’est un sujet que je n’avais pas encore abordé, peut être parce que j’ai 3 garçons et que le sujet est plus facile que lorsque l’on a des filles. 😉
      Maintenant c’est chose faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.