2021 est l’année des changements pour le système scolaire. Pour les parents comme pour les élèves, ces modifications peuvent être quelque peu confuses et sources de stress. Le conseil d’orientation scolaire peut vous apporter toutes les réponses à vos questionnements.

Seconde : ce qu’il en est de la réforme du baccalauréat

La réforme du baccalauréat a été décrétée en 2018, conformément aux promesses de campagne du candidat Emmanuel Macron et entre en vigueur au cours de cette année scolaire 2021-2022. Des changements en profondeur ont été menés, entraînent la suppression des filières L (Littéraire), S (Scientifique) et ES (Economique et sociale). Les élèves auront désormais à choisir parmi onze enseignements de spécialité en fonction de leurs ambitions, de leurs aptitudes dès la classe de seconde. Ils pourront donc opter pour :

  • Sciences de l’ingénieur
  • Numériques et sciences informatiques
  • Physique-chimie
  • Sciences de la vie et de la terre
  • Sciences économiques et sociales
  • Histoire-géographie
  • Géopolitique et sciences politiques
  • Mathématiques
  • Arts
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Littératures, langues et cultures de l’Antiquité
  • Philosophie.

Ces nouvelles orientations ont été étudiées afin de répondre à plusieurs problématiques.

Il revient donc aux élèves d’élaborer leur propre cursus en optant pour la combinaison correspondant le mieux à leurs aptitudes. Les aider dans leur orientation scolaire est devenu un impératif. C’est dans ce contexte que l’accompagnement spécialisé dans le conseil en orientation scolaire s’impose comme une aide et un coaching judicieux pour tout lycéen de Seconde. Le coaching en orientation vise en effet à accompagner le lycéen dans son projet post-bac à l’aide de tests psychométriques spécifiques permettant de travailler la connaissance de soi, de parcours découvertes et de conseils d’expert pour trouver sa voie de manière efficace.

Ces conseils ne s’adressent pas uniquement aux élèves, mais aussi à nous parents qui sommes un peu perdus face à tous ces changements, tant au niveau de l’organisation du Lycée qu’à celle du baccalauréat. Avant d’aller plus loin, nous allons revenir vers le pourquoi de ces réformes en profondeur.

Le pourquoi de la réforme du baccalauréat

La première raison qui a poussé le gouvernement à entreprendre ces réformes concerne le taux d’échec des étudiants lors de leur première année d’université. Il a été constaté qu’environ 60% d’entre eux ne sont pas allés au bout de leur cursus universitaire. Seuls 27% d’entre eux réussissent à passer le cap de la licence dans les 3 ans après le Bac. Au regard de ces chiffres, force est de reconnaître que la faille se situe au niveau du choix de l’orientation ou du mauvais choix de filière.

La deuxième raison de ces réformes se rapporte à la difficulté d’organisation des examens du baccalauréat. La semaine impartie est trop courte pour le nombre d’épreuves à passer, fastidieuse aussi bien pour les élèves que pour les enseignants chargés de corriger les copies. Par ailleurs, le coût de cette organisation est exorbitant.

À partir de l’année scolaire 2021-2022, les élèves auront à passer 2 épreuves de spécialités, une de philosophie et un oral lors de l’examen final en Terminale qui comptera pour 60% des notes. Ils auront une épreuve écrite et orale en Première. 40% des notes proviendront des contrôles continus tout au long de la Première et de la Terminale.

L’importance du conseil d’orientation en Seconde

Vous vous posez donc la question de savoir en quoi consistent ces conseils d’orientation scolaire. Si nous avons évoqué le fait qu’auparavant les élèves n’avaient le choix qu’entre la série Scientifique, Littéraire ou Economique et sociale, de nouvelles portes s’ouvrent désormais à eux. Vous devez vous dire qu’en seconde, ces lycéens sont encore trop jeunes pour savoir quelles études ils vont suivre après le baccalauréat ou quels métiers ils vont exercer. Mais la réforme du lycée et du baccalauréat a changé la donne. C’est en seconde que tout se joue désormais.

Vos enfants n’ont pas à donner une réponse définitive. Il s’agit pour le conseiller d’orientation de les amener à une réflexion sur le long terme. L’accompagnement dont ils bénéficieront leur permettra de mieux cerner leurs compétences et de tenter d’en tirer profit en choisissant les combinaisons les plus pertinentes.

Le conseil d’orientation en question

Qu’en est-il du conseil d’orientation dispensé dans les établissements ?

Le conseil d’orientation en classe de seconde

Les 54 heures annuelles dédiées au conseil d’orientation scolaire en Seconde ont pour but de faire d’ores et déjà connaître l’univers professionnel aux lycéens. Ils auront aussi l’occasion d’avoir toutes les informations nécessaires pour pouvoir envisager plus ou moins sereinement le choix des formations qu’ils suivront après le baccalauréat. C’est dans cette classe qu’ils formuleront leurs vœux d’orientation scolaire en fonction de leurs aspirations, même si celles-ci peuvent s’avérer encore incertaines. Le tout est de sélectionner la formule dans laquelle vos enfants sont susceptibles de réussir.

La Première pour mieux connaître l’univers professionnel

Lorsqu’ils passent en classe de Première, les étudiants seront conduits à approfondir un peu plus leurs connaissances de l’univers professionnel. Des rencontres avec des chefs d’entreprise ou des artisans, ainsi qu’avec des enseignants auront lieu tout au long de l’année scolaire pour qu’ils s’imprègnent de cet univers dès le lycée.

La Terminale pour finaliser ses choix

En Terminale, les lycéens doivent pouvoir conforter leur orientation post-baccalauréat. C’est donc à cette occasion qu’ils devront énoncer leurs vœux de poursuite d’études. Avec le concours du conseil d’orientation et les collectivités territoriales entre autres, ils pourront également mieux définir les écueils qu’ils pourront rencontrer lors de leurs études supérieures ou lors de leur entrée dans le monde du travail.

Bien que le choix de l’orientation scolaire ait été fait en seconde, il est tout à fait possible d’en changer en cours de route. Dans ce cas, l’élève concerné devra suivre un stage dit “passerelle” au cours duquel les professeurs et les conseillers d’orientation auront à évaluer différents paramètres liés au comportement de l’élève, à ses motivations et à ses compétences scolaires.

L’orientation pour les élèves en situation de handicap

À noter que les élèves en situation de handicap bénéficieront d’un accompagnement spécifique et renforcé de la part d’un coordinateur ULIS et du conseiller d’orientation, ainsi que de leurs professeurs, en particulier l’enseignant référent. Il est primordial que ces élèves avec des besoins particuliers soient en mesure de suivre leur parcours scolaire dans les meilleures conditions et que l’orientation choisie soit élaborée de manière à ce que le succès soit au rendez-vous.

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 73 time, 1 visit today)

2 Replies to “La Seconde : cette classe charnière où beaucoup de choses se jouent !”

  1. En effet, cette décision a été mûrement réfléchie, notamment à cause de ce taux d’échecs assez alarmant. Quoi qu’il en soit, j’espère que cela va être bénéfique pour notre système et surtout pour nos enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.