Comment le vapotage affecte-t-il les adolescents ?

Ces dernières années, le phénomène de vapotage chez les adolescents a fait l’objet d’une prise de conscience accrue. Il s’agit, avant tout, de savoir comment les cigarettes électroniques affectent les adolescents, en particulier en ce qui concerne leur santé mentale.

Les adolescents s’essayent de plus en plus au vapotage

Les adolescents d’aujourd’hui sont plus susceptibles d’utiliser des e-cigarettes que des cigarettes traditionnelles, selon le National Institute on Drug Abuse américain. Aux Etats-Unis, seul pays où les statistiques sont disponibles en la matière, le taux d’utilisation des e-cigarettes chez les adolescents a fortement augmenté, avec 42,5 % des lycéens en fin de scolarité qui déclarent avoir vapoté au moins une fois au cours de leur vie, contre 35,8 % en 2017. Cela a poussé de nombreux scientifiques à examiner les effets de ces appareils électroniques sur le corps et le cerveau en développement des adolescents.

Les dangers de la consommation de cigarettes électroniques ne sont pas seulement physiques. Ci-dessous, nous allons examiner en détail les effets du vapotage sur la santé mentale des adolescents, avec quelques conseils sur la manière de se défaire de cette dépendance.

Vapotage et santé mentale des adolescents

Le vapotage et la santé mentale sont étroitement liés. Le cerveau d’un jeune adulte est dans un état d’évolution constant, beaucoup de ses structures centrales n’atteignant leur pleine maturité qu’au début ou au milieu de la vingtaine. Cela rend l’utilisation des cigarettes électroniques chez les adolescents particulièrement problématique, en raison des effets de la nicotine et d’autres substances présentes dans les e-liquides sur leur cerveau en développement. Bien entendu, la cigarette traditionnelle est au moins aussi nocive.

La nicotine contenue dans les liquides de vapotage expose les adolescents à toute une série d’effets à long terme, notamment des troubles de l’humeur, une réduction du contrôle des impulsions et une dépendance. Elle peut également exacerber les symptômes et les comportements de dépression, d’anxiété et d’hyperactivité.

La question qui se pose est la suivante : avec tous les risques connus, pourquoi les adolescents continuent-ils à vapoter ? Outre le fait qu’ils sont déjà susceptibles de mal contrôler leurs impulsions, l’industrie de la cigarette électronique, et tout l’univers qui l’entoure, a été créée pour mettre en évidence les avantages perçus des cigarettes électroniques pour les adolescents tout en minimisant les risques. Une pratique que ne cautionne pas du tout la marque de cigarette électronique Eleaf. L’enquête nationale sur le tabagisme chez les jeunes menée par le CDC aux Etats-Unis en 2016 a révélé que, parmi les élèves qui vapotaient en 2016, 39 % le faisaient après avoir découvert la chose auprès d’un ami ou d’un membre de leur famille, 31 % ont été attirés par la disponibilité de saveurs « amusantes » comme les bonbons et le chocolat, et 17,1 % parce qu’ils estimaient que les e-cigarettes étaient moins nocives que les cigarettes traditionnelles.

Au pays de l’oncle Sam, on parle aujourd’hui d’une « épidémie » de vapotage chez les adolescents. Elle serait due, en partie, à la pression des pairs, mais aussi à un marketing sournois mais diablement efficace. En attendant, les conséquences sur la santé mentale sont réelles, ce qui nous amène à notre prochaine section : ce que vous pouvez faire pour y remédier.

Faire en sorte que les adolescents cessent de s’adonner au vapotage

La dépendance est une maladie, et il sera plus facile pour certains d’arrêter la cigarette électronique que pour d’autres. Néanmoins, il y a des choses que tous les adolescents et parents peuvent faire pour agir dans le bon sens. Fixez une date pour arrêter de fumer et parlez-en aux personnes de votre entourage. La responsabilisation est l’un des facteurs les plus importants pour abandonner une mauvaise habitude. Fixez une date d’abandon (soyez réaliste) et partagez-la avec une ou deux personnes de confiance qui vous motivera.

Soyez conscient des effets secondaires potentiels. Le fait d’arrêter de fumer peut s’accompagner de symptômes de sevrage, et il est important de les connaître afin d’être prêt à les affronter. Ces symptômes peuvent se manifester avec de l’irritabilité, des maux de tête, de l’anxiété et des troubles du sommeil. Plus tôt un adolescent arrêtera de vapoter, mieux c’est, surtout lorsqu’il s’agit d’atténuer les effets sur la santé mentale. Nous encourageons les parents à garder l’esprit ouvert avec leurs adolescents et à les accompagner dans le chemin du sevrage.

Nous attendons vos commentaires sur ce sujet.

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 85 time, 1 visit today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question   Razz  Sad   Evil  Exclaim  Smile  Redface  Biggrin  Surprised  Eek   Confused   Cool  LOL   Mad   Twisted  Rolleyes   Wink  Idea  Arrow  Neutral  Cry   Mr. Green

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.